Rob’Autisme

Rob’Autisme a pour objectif de faire bénéficier au plus grand nombre un accompagnement thérapeutique éprouvé, basé sur l’utilisation de robots. L’association Robots! propose depuis 2014 un accompagnement thérapeutique utilisant des robots Nao (SoftBank Robotics) et basé sur la médiation culturelle et artistique. Chaque année, il permet à 6 adolescents présentant un trouble du spectre autistique (TSA) de renforcer leur habileté sociale.

Rob’Autisme est ouvert à l’ensemble des adolescents présentant des troubles du spectre autistique, et ce en accès gratuit. L’association a pour objectif d’étendre ce projet à d’autres populations (jeunes présentant des TSA de 5 à 8 ans, adultes présentant des TSA, malades d’Alzheimer etc…).

Les ateliers se déroulent sur deux années : chaque année 20 séances alternent 10 séances de préparation (enregistrement de la voix, constitution du décor, etc.) et 10 séances de programmation robotique. Un spectacle mettant en scène un ou plusieurs robots est préparé pendant les séances, et présenté à un public plus large lors d’une 21ème séance.

Positionnement

Rob’Autisme propose donc de présenter le robot comme une extension et non un compagnon. L’extension ne dispose pas d’une personnalité préétablie et indépendante du sujet : elle prend automatiquement la personnalité de l’utilisateur. Elle lui obéit, et ne fera rien si l’utilisateur ne l’anime pas. Pour participer au projet dans sa forme actuelle, le participant doit donc avoir des notions de lecture et d’écriture, qui lui permettront de programmer le robot et le faire s’exprimer à sa place. Cette approche se base sur la technique du danseur d’ombre (l’animateur des marionnettes à fils) : le sujet imprime un comportement et des paroles au robot, le robot bouge et s’exprime face à des spectateurs. Les spectateurs regardent le robot et non le sujet, qui est donc protégé et dans l’ombre. Sous cette protection, il peut faire dire et faire faire ce qu’il veut au robot, et s’exprimer librement.

Autre point important, il faut que l’enfant partage son robot, sa création, avec le monde. C’est ici le point qui fera basculer l’enfant de l’enfermement à la communication volontaire ! Plusieurs robots doivent donc absolument être utilisés en parallèle, par plusieurs danseurs d’ombres, et le robot doit être partagé entre plusieurs enfants. Ainsi, chaque groupe pourra partager les résultats de sa programmation avec les autres, et voir ce que les autres ont fait.

Rob’Autisme a été mené de 2014 à 2017 avec quatre partenaires : l’association Robots!, le centre culturel Stereolux, Centrale Nantes et le CHU de Nantes (CPGEA). Le programme s’est mis en place dès la première année au fur et à mesure des séances, il s’est construit grâce à une collaboration intense, et en tenant compte des incroyables progrès observés chez les participants. La décision de continuer le projet a donc été prise en fin de première année par les partenaires. Lorsqu’en juin 2017, ce partenariat a été interrompu, l’association Robots! a souhaité continuer les ateliers, motivée par les incroyables progrès en communication observés chez les 18 adolescents qui avaient bénéficié du programme. Centrale Nantes a aussi souhaité continuer la recherche sur la compréhension des mécanismes cognitifs enclenchés par l’utilisation de robots et permettant de telles transformations.

Déroulement des ateliers

Deux années de programmes ont été mises en place, suivant une progression étudiée : en première année, les participants apprennent les bases de la communication sociétale. L’histoire qui constitue le spectacle leur est fournie (une histoire à quatre voix, A. Brown, un seul robot sur scène) et ils la reproduisent. En seconde année, ils étendent leurs compétences à la coordination et le sens des actions qui permettent la réalisation d’un objectif. L’objectif est le spectacle, et ils écrivent leur propre histoire avec plusieurs personnages (plusieurs robots sur scène, en interaction). Ils découvrent la négociation et le compromis, qui permettent d’écrire une histoire qui plaît à tous.

Les avantages

  • Pas de logiciel spécifique requis, outre le logiciel de programmation classique du robot (Chorégraphe d’Aldebaran Robotics).
  • Interactions directes et immédiates avec les autres participants, en se montrant mutuellement les programmations réalisées
  • Effets observables dès la première séance sur les capacités à communiquer : si le premier réflexe est de programmer pour soi, très vite le participant programme pour montrer aux autres
  • Apprentissage de compétences de programmation
  • Amélioration immédiate des capacités d’écriture, car si les mots sont incorrects, la synthèse vocale du robot les prononcera mal
  • Effets positifs observables en dehors des séances dès la quatrième séance robotique, et qui perdurent dans le temps.
  • Temps de concentration qui augmente visiblement de séance en séance (5 à 10 minutes de travail possible en début de programme, temps de travail limité à 45mn en fin de programme, les 15mn restantes de la séance étant réservées au jeu –faire parler le robot)

Chronologie

15/04/2020

Inscription

Début de la période d’inscription, entretien avec les familles des futurs participants

04/11/2020

Début des ateliers 1ère année

Les ateliers ont lieu tous les mercredis pendant la période scolaire dans les locaux de l’association. Les participants vont adapter l’histoire qui leur est donnée avec un robot Nao.

26/06/2021

Restitution 1ère année

Spectacle de restitution de la première année qui a lieu devant un public restreint.

03/11/2021

Début des ateliers 2ème année

Début des ateliers pour la deuxième année, cette fois les participants vont construire leur propre histoire avec plusieurs robots Nao.

25/05/2022

Restitution 2ème année

Fin des ateliers, spectacle de restitution de la deuxième année devant un public restreint.

Les 20 ateliers sont toujours accompagnés des mêmes personnes :
  • 3 accompagnants qui aident les participants à se concentrer, rappellent les instructions et aident à trouver l'inspiration ou réaliser leurs idées,
  • 1 directeur opérationnel du programme
  • 1 spécialiste de la thématique traitée dans un atelier spécifique : un spécialiste robotique pour les séances robotiques, un spécialiste du son ou un spécialiste des décors numériques. Chaque membre de cette équipe est clairement identifié, ainsi que leur rôle dans la micro-société ainsi constituée.

Résultats

L’association suit les recommandations de l’APA (American Psychological Association) et de l’INSERM qui préconisent une double analyse : quantitative et qualitative, afin d’évaluer les gains fonctionnels et développementaux mais aussi les processus de changements.​

Pour l’analyse quantitative nous utilisons le test ADI-R (Autism Diagnostic Interview Revised), validé et reconnu internationalement.​

Les résultats de ce test montrent des effets positifs sur les interactions sociales de tous les participants. Les scores ont été améliorés dans tous les domaines : interactions sociales, communication et comportements limités & répétitifs.

Inscriptions

Ouverture des inscriptions pour la session de 1ère année :

Les ateliers se déroulent les mercredis après-midis, au local de l’association à Nantes.

Le programme est gratuit pour les participants.

Du 4 novembre 2020 au 26 mai 2021
de 14h00 à 15h00

Ils sont dédiés *uniquement* à des adolescents (11-16 ans) présentant un trouble du spectre autistique.

Ressources

contexte international : bibliographie autisme & robot

  • Projet Aurora, 1998. Initié par le Professeur Kerstin Dautenhahn, UK. Augmenter les capacités d’engagement social d’enfants autistes.
  • Projets Keepon et ESRA, 2005. Keepon, initié par Professeur Hideki Kozima, Tokyo. ESRA, initié par Professeur Brian Scassellatti, US
  • Lego MindStorms NXT, 2010. Initié par Professeur Sandra Costa, Portugal.
  • Lego Trevor, 2010. Initié par Professeur Mark B. Colton, USA
  • Nao, 2011. Initié par Professeur J.C.C. Gillesen, Pays-Bas. Imiter un mouvement, répondre à une demande d’aide, auto-initiation, attendre son tour, résoudre un problème.
  • Robokind, 2012. Initié par Professeur Sandra C. Costa, Portugal. Mesure des interactions avec le robot : temps de jeu, tentatives de contact physique avec le robot, tentatives de contact verbal avec le robot, tentatives de contact verbal avec l’humain, capacité à refaire les jeux sans le robot

Ils nous mentionnent

L’enfant, les robots et les écrans

sous la direction de Serge Tisseron et de Frédéric Tordo aux éditions Dunod. Le chapitre 7 est consacré à Robautisme : Un robot en institution pour adolescents autistes : une aventure collective (T. Chaltiel, L. Sarfaty, A. Barreau, R. Gaboriau, M. Legrand, C. Liège, S. Navarro, G. Parchantour, J. Picard, E. Redois, S. Sakka)

La médiation culturelle

Serge Chaumier et François Mairesse, (Editions Armand Colin,2017)

L'intelligence artificielle n'existe pas

Luc Julia (First, 2019, page 167).

Des robots et des hommes mythes, fantasmes et réalité

Laurence Devillers (Edition Plon 2017, page 17).

Les derniers articles

Robotique sociale : des robots pour soigner l’autisme. Antropotechnie.com, 24 octobre 2019.

Des robots sociaux servent de « prothèses » à des enfants autistes. Digital Society Forum Orange, 16 octobre 2019.

Des robots formidables pour faciliter les interactions et l’engagement. Thot Cursus.edu, 16 septembre 2019.

Nantes : des robots utilisés pour sortir de jeunes autistes de leurs bulles. Actu.fr, 26 mars 2019

Nos partenaires