Rob’Educ

Le programme « Évolution des métiers » porte une réflexion sur l’impact de la numérisation et de la robotisation des tâches actuellement réalisées par les humains pour assurer le fonctionnement de la société. Il consiste à sélectionner un métier, analyser ses composantes et caractéristiques, le robotiser intégralement en incluant au maximum l’ensemble de ses composantes et analyser l’impact de cet acte de robotisation sur les professionnels ainsi que sur les destinataires du service associé au métier. Il ne s’agit pas ici de supprimer l’être humain de la chaine sociale, mais de définir d’un côté ce qu’apporte spécifiquement un être humain dans la réalisation d’une tâche, et ce que n’apporte pas un robot, et de l’autre côté ce qu’apporte spécifiquement un robot dans la réalisation de cette même tâche, et que n’apporte pas un être humain. L’objectif est donc bien l’amélioration de la vie des humains.

Dans ce contexte Rob’Educ a pour objectif l’analyse de la contribution robotique dans le monde de l’éducation, particulièrement de la pédagogie. Il s’agit ici de mettre en place une expérience d’enseignement réalisée par un robot. Cette expérience n’a pas vocation à remplacer l’enseignant humain, mais à comprendre précisément ce qu’apporte spécifiquement un enseignant humain, ce qu’apporte spécifiquement un enseignant robotique, et comment on peut concilier les deux pour améliorer le message pédagogique.

Positionnement

L’objectif du projet Rob’Educ est l’amélioration de la diffusion d’un message pédagogique par l’utilisation d’un médium robotique en coordination avec un enseignant humain.

Ce projet, pour son complet déploiement, nécessite la validation de plusieurs étapes :

  • Une mise en place expérimentale de l’enseignant robotique et un travail d’analyse sur les capacités pertinentes qu’il doit posséder
  • Une transmission du savoir de l’enseignant vers le robot pour reproduction de ce savoir devant une classe d’étudiants
  • La mise en place d’une capacité d’analyse et d’adaptation autonome dans la transmission de ce savoir (apprentissage basique)
  • Une capacité d’adaptation autonome aux interactions avec les étudiants et avec un autre enseignant humain (apprentissage évolué).

Les derniers articles

A Centrale le prof est un robot nommé Pepper. Télénantes, 30 janvier 2019

Nantes. Le robot enseignant débarque à la rentrée. Ouest France 29 janvier 2019

Nos partenaires